Bannière

Actualités Africaines et Internationales

Afrique : Société Générale lance YUP, un nouveau modèle alternatif à la banque traditionnelle

 Afrique
14/9/2017

 

Déployé en Côte d’Ivoire et au Sénégal, YUP compte déjà plus de 30 000 wallets ouverts et près de 600 agents.

Lancement effectif en Côte d’Ivoire et au Sénégal

Lancement prévu d’ici fin 2017 au Ghana et au Cameroun, courant 2018 au Burkina Faso, Togo et en Guinée.

Objectifs : ouvrir 1 million de wallets d’ici à 3 ans, soit doubler la base clients particuliers de Société Générale en Afrique subsaharienne et constituer un réseau de 8000 agents pour servir leurs utilisateurs

Qu’est-ce que YUP ?

YUP, une solution de « mobile money » qui permet d’accéder à une gamme complète de services transactionnels et financiers même sans avoir de compte bancaire.

S’appuyant sur un modèle d’ « Agency Banking », c'est-à-dire sur un réseau d’agents tiers avec lesquels la banque a noué des partenariats (stations services, commerce de distribution etc), YUP est ainsi accessible via un réseau élargi de distributeurs équipés de terminaux adaptés et bien sûr par le biais de l’application de mobile banking des différentes banques Société Générale (www.SocieteGenerale.com) sur le continent. YUP permet notamment à Société Générale de répondre aux besoins d’une clientèle peu touchée jusque-là par l’offre bancaire, en offrant une très grande disponibilité, proximité et facilité d’utilisation.

Un socle transactionnel qui sera enrichi rapidement de services financiers mobiles

Les clients de YUP peuvent effectuer des retraits, dépôts et transferts d'argent, payer leurs factures, acheter du crédit téléphonique et effectuer des paiements chez des commerçants. L’offre YUP permet également la dématérialisation des flux de paiement des entreprises. Elle s’enrichira rapidement avec des services financiers comme les avances sur salaires, le crédit, les produits d’épargne et les transferts internationaux.

A qui s’adresse YUP ?

Destiné à la clientèle bancarisée et non bancarisée, YUP est accessible à tout détenteur de mobile (smartphone ou téléphone mobile classique) quel que soit son opérateur téléphonique grâce au partenariat conclu avec Tagpay, fintech française dont Société Générale est actionnaire, qui a développé la technologie d'authentification sans contact NSDT, innovante et plus intuitive pour les utilisateurs que les solutions déjà existantes sur le marché. YUP s’appuie sur l’écosystème innovation rassemblé au sein de son Lab Innovation à Dakar, ouvert dans les locaux de Jokkolabs. C’est là que s’écrivent, en partenariat avec nos clients et les start-ups du continent, les nouveaux usages déployés sur YUP.

Déployé en Côte d’Ivoire et au Sénégal, YUP compte déjà plus de 30 000 wallets ouverts et près de 600 agents. YUP poursuivra son développement par des lancements prévus au Ghana et au Cameroun d’ici à la fin de l’année puis courant 2018 au Burkina Faso, en Guinée et au Togo avant d’être étendu à l’ensemble du réseau.

Des objectifs ambitieux

Société Générale a pour ambition d’ouvrir 1 million de wallets d’ici à 2020 et d’étendre considérablement son maillage en recrutant 8000 agents sur la même période.

« L’Afrique est en train d’inventer la banque de demain. L'ambition principale du projet est de s’inscrire dans cette révolution en proposant un outil transactionnel simple et accessible à tous les habitants des pays dans lesquels Société Générale est présente, qu'ils soient déjà particuliers ou entreprises, clients du Groupe, bancarisés chez nos concurrents ou non-bancarisés. Cette dernière catégorie représente 80 à 90 % de la population selon les pays, et constitue un challenge majeur d'inclusion financière auquel le Groupe souhaite prendre part grâce à YUP » a déclaré Alexandre Maymat, Responsable de la région Afrique, Méditerranée et Outremer.

PARIS, France, 14 septembre 2017

Distribué par APO pour Societe Generale.


 

 
Express TV
Guinée: Le premier ministre Mamdy Youla dévoile l'ossature de son gouvernement à 31 ministères!
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Kindia : fin d’un atelier régional sur le leadership et le plaidoyer participatif

Guinée : Douze personnes condamnées à une forte amende pour le saccage de la résidence d’un préfet

Formation des OSC: Formulation et de suivi-évaluation des projets au centre des débats

Construction de la route Coyah - Farmoreah- Frontière de la Sierra-Leone: Avis de passation de marché

La préfecture de Kindia est en deuil : Le général a tiré sa révérence .

Démarrage du projet Souapiti : la population de la sous- préfecture de Bangouya informée et sensibilisée

Gaoual : commandant Manchon Camara, officier militaire, limogé de ses fonctions de sous-préfet de Koumbia

Guéckedou : Des jeunes affichent leur préoccupation pour le développement de la préfecture

Atelier de concertation : la gouvernance locale au centre des débats

Faits divers à Kérouané: pour avoir subtilisé un bonbon, une mère brûle la paume de son enfant

Bannière