Bannière

Actualités Africaines et Internationales

Sommet des BRICS: Les dirigeants des BRICS établissent une feuille de route pour la coopération entre les pays en développement

7/9/2017

 

Le 9e sommet des BRICS, qui s'est déroulé du 3 au 5 septembre à Xiamen, dans le sud-est de la Chine, a connu un succès remarquable et défini une feuille de route pour la promotion de la coopération entre les pays en développement, selon des experts égyptiens.

"Le sommet de Xiamen a atteint un succès sans précédent, en particulier grâce à sa déclaration, qui est considérée comme une feuille de route pour la coopération entre tous les Etats", a déclaré Ali el-Hefni, ancien ministre égyptien des Affaires étrangères et ancien ambassadeur en Chine.

"La tenue du sommet en Chine a contribué à sa réussite, car la Chine lui a donné tous les moyens de réussir, comme cela a été le cas avec le précédent sommet du G20 l'an dernier", a indiqué l'ex-diplomate à Xinhua.

Outre les cinq membres du groupe (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud), l'Egypte, la Guinée, le Mexique, la Thaïlande et le Tadjikistan ont été invités par la Chine au Dialogue des marchés émergents et des pays en développement tenu en marge du sommet.

Selon M. Hefni, l'initiative des "BRICS Plus" proposée par la Chine a été l'un des facteurs de succès de l'événement puisqu'elle a renforcé le dialogue et la discussion sur la coopération entre les pays des BRICS et les autres pays en développement.

Le sommet des BRICS a offert aux dirigeants des dix pays participants l'opportunité de discuter des conditions économiques et des défis de leurs pays ainsi que des possibilités d'investissements entre eux.

En tant que pays en développement et économie émergente, l'Egypte a participé à la plateforme économique dans le cadre du mécanisme "BRICS Plus". Le président égyptien Abdel-Fattah al-Sissi et sa délégation représentaient le pays arabe le plus peuplé au monde.

"Il ne fait aucun doute que la participation de M. Sissi et les entretiens qu'il a tenus en marge du sommet lui ont permis d'exposer la vision et les recommandations de l'Egypte en vue de renforcer les partenariats futurs entre l'Egypte, les BRICS et les pays en développement dans le cadre de la coopération Sud-Sud", a commenté M. Hefni.

Le président chinois Xi Jinping a rencontré M. Sissi mardi. Il a promis que la Chine soutiendrait fermement les efforts de l'Egypte visant à maintenir la stabilité et à accélérer le développement, et promouvrait le partenariat stratégique global avec le pays arabe.

"Participer au sommet des BRICS pour la première fois à l'invitation de la Chine était une opportunité très importante pour l'Egypte. Cela reflète l'appréciation que se témoignent les deux pays", a pour sa part souligné Ahmed Qandil, expert des affaires asiatiques et responsable du programme d'études énergétiques au Centre Al-Ahram pour les études politiques et stratégiques du Caire.

M. Qandil a estimé que la déclaration de Xiamen pourrait servir de feuille de route pour la coopération entre les pays en développement participants en particulier, mais aussi pour la coopération Sud-Sud en général.

La déclaration condamne le terrorisme sous toutes ses formes ainsi que tous les groupes terroristes à travers le monde, et prône une approche globale de lutte contre le terrorisme passant par la lutte contre la radicalisation, le recrutement et le déplacement des terroristes.

"Cet appel à la lutte contre le terrorisme lancé par les BRICS est très apprécié, car il ne peut y avoir de développement ni de stabilité sans lutte contre le terrorisme", a souligné M. Qandil, prônant un effort international collectif pour éradiquer ce "cancer".

La politique "L'Amérique d'abord" du président américain Donald Trump est un signe inquiétant de ce qui attend le monde s'il sombre dans une forme de protectionnisme commercial qui pourrait nuire à l'économie mondiale et accroître les difficultés économiques des pays en développement en particulier, a estimé l'expert.

Dans leur déclaration de Xiamen, les dirigeants des BRICS ont promis qu'ils continueraient à s'opposer fermement au protectionnisme.

"Nous réaffirmons notre engagement en faveur de l'abandon des mesures protectionnistes et nous demandons aux autres pays de se joindre à nous dans cet engagement", ont-ils déclaré, soulignant l'importance d'une économie mondiale ouverte et inclusive permettant à tous les pays et à tous les peuples de partager les bénéfices de la mondialisation.




 

 
Express TV
Guinée: Le premier ministre Mamdy Youla dévoile l'ossature de son gouvernement à 31 ministères!
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Kindia : fin d’un atelier régional sur le leadership et le plaidoyer participatif

Guinée : Douze personnes condamnées à une forte amende pour le saccage de la résidence d’un préfet

Formation des OSC: Formulation et de suivi-évaluation des projets au centre des débats

Construction de la route Coyah - Farmoreah- Frontière de la Sierra-Leone: Avis de passation de marché

La préfecture de Kindia est en deuil : Le général a tiré sa révérence .

Démarrage du projet Souapiti : la population de la sous- préfecture de Bangouya informée et sensibilisée

Gaoual : commandant Manchon Camara, officier militaire, limogé de ses fonctions de sous-préfet de Koumbia

Guéckedou : Des jeunes affichent leur préoccupation pour le développement de la préfecture

Atelier de concertation : la gouvernance locale au centre des débats

Faits divers à Kérouané: pour avoir subtilisé un bonbon, une mère brûle la paume de son enfant

Bannière