Banniere Guicopres janvier 2019

ACTUALITES

Parlement guinéen: Les députés ratifient la convention médi-crime, et adoptent deux autres lois !

 Politique
30/5/2015

 

Ce samedi 30 mai 2015, à l’unanimité des députés présents, l’Assemblée Nationale de Guinée a voté, à l’hémicycle du palais du Peuple, la ratification de la convention médi-crime du Conseil de l'Europe. Au cours de la même séance plénière, les élus du peuple ont discuté et adopté deux autres lois. La première est relative au code de volontariat jeune en République de Guinée, la seconde porte sur les télécommunications et les nouvelles technologies.



Parlant de la convention médi-crime, il faut rappeler que c’est le 10 octobre 2012 que la Guinée s’est engagée, à Strasbourg en France, par le biais de la signature de son ministre délégué à la santé d’alors Dr Naman Kéita. Elle était d’ailleurs la première nation africaine à signer cette convention, suivie du royaume du Maroc.



La convention médi-crime offre un arsenal juridique aux pays signataires à la lutte contre la fabrication, la détention et la vente des faux médicaments et autres produits similaires.



Pour rappel, la vente des faux médicaments est devenue, à ce jour, un fléau mondial. Elle attire l’attention de tous les chercheurs d’argent facile. Selon une étude de l’Organisation Mondiale de la Santé 10 % de médicaments circulant dans le monde seraient des faux. 70 % des produits qui circulent en Guinée échappent au circuit officiel d’importation. 200 mille personnes meurent chaque année par l’utilisation des faux médicaments anti-paludéen.



« Une autre étude menée par une ONG américaine note que 1000 dollars investis dans le domaine des stupéfiants rapportent 20 000 dollars, 43 000 dans celui des cigarettes et entre 200 et 450 000 dollars dans le domaine des faux médicaments. » expliqué à l’assistance dans son exposé Dr Sidiki Cissé, pharmacien et vice-président de la commission santé à l’Assemblée Nationale.



Quant à la deuxième loi, elle a été défendue par Domany Doré, ministre des sports, qui assure l’intérim du ministère de la jeunesse. Pour rappel, les premiers européens et français sont arrivé en Guinée dans les années 60 comme volontaires. Cette loi aussi offre désormais une couverture juridique aux jeunes volontaires guinéens qui étaient jusque là dans le bénévolat. Selon Domany Doré, il n’y a pas de volontariat sans textes, sans décrets et sans application juridique.



Les députés guinéens se sont aussi intéressés à la loi sur les Télécommunications et les Nouvelles Technologies. En raison de ses gigantesques recettes, la télécommunication est considérée, dans bon nombre de pays, comme une ‘’économie numérique’’. Cette loi a été présentée devant la représentation nationale par le ministre de la communication en remplacement se son homologue des TIC. M. Alhoussény Makanera Kaké a brossé quelques grandes étapes de l’évolution et de la modernisation de la télécommunication guinéenne. Son adoption va permettre aux guinéens de se frotter enfin le visage a rassuré le docteur Ousmane Kaba président de la commission économie. « Nous avons apporté d’énormes corrections à ce document, j’ose vous assurer que les guinéens bénéficieront de la bonne prestation de leur société de télécommunication », a soutenu Dr Ousmane Kaba.



A noter que les députés de l'opposition, coformément à la consigne de leurs leaders, qui continuent à reclamer la tenue des élections communales et communautaires avant la présidentielle, ont brillé par leur absence lors de cette autre plénière.



M. L. Yansané


 

 
Express TV
L'an 60 de la Guinée: Le président Alpha CONDE et la presse Internationale
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Forécariah: Menace de disparition de l'île de Kaback

Guinée : un avocat trimbalé en justice pour abus de confiance

Région : Kankan connaît enfin son maire

Kankan : des jeunes réclament l’installation de l’exécutif communal

Koundara : dix morts et plusieurs blessés dans un accident de la route

Siguiri : 17 morts dans l’effondrement d’une mine d’or, le Président Alpha Condé attendu sur place (la liste des victimes)

Dubréka: à ODAHV MULTI INDUSTRIES, le ministre Tibou annonce la fin de la souffrance des travailleurs

Maférinyah (Forécariah) : par jalousie, elle injecte le bébé de sa rivale avec de la soude caustique

Dubréka : des femmes en colère contre les coupures d’électricité

Reconstruction de la route Coyah-Forécariah: Le Président Alpha Condé lance les travaux

Bannière