Bannière

CONAKRY

Conakry-Trafic de drogue à la Maison Centrale: Le vieux Sékouna Bangoura reçoit un avertissement

 Kaloum
12/10/2017

 





Reconnu coupable de faits de « détention et de transport de substances psychotropes à un détenu de la Maison Centrale de Conakry » par le tribunal correction de Kaloum, Sékouna Bangoura a été condamné, le mercredi 11 octobre 2017, à un an de prison assorti de sursis. C’est donc libre que l’homme écroué le 17 septembre est sorti de la salle d’audience.


Le vieil homme d’environ 80 ans comparaissait devant ce tribunal correctionnel pour répondre de faits de facilitation de consommation de drogue à la Maison Centrale de Conakry, la plus grande maison d’arrêt et de correction du pays. Comme au début, le vieux à nié les faits à lui reprochés.


Sékouna Bangoura, c’est son nom, en service depuis plus de 30 années à la cuisine du centre pénitentiaire sis au quartier de Coronti, a été interpellé dans la cour de ce centre de détention par la police à ce début du mois de septembre dernier alors qu’il était en possession de 30 plaquettes de valium.


A la barre, le prévenu a soutenu qu’il ne savait pas qu’il s’agissait de drogue lorsque les plaquettes lui ont été remises. D’après ses explications, c’est un inconnu qui l’a supplié de remettre ces plaquettes qu’il appelait médicaments à son parent détenu qui souffrirait du fait qu’il en manque.


En revanche, Saïkou Barry, le président du tribunal lui a fait savoir que le fait de ne pas savoir qu’il s’agit de drogue n’est pas une excuse. Avant de l’interroger, en vain, qu’avec ses 30 ans à la Maison Centrale, si le fait d’avoir affaire avec un inconnu n’était pas une raison de refuser ce service ?


Egalement convaincu qu’en raison du temps passé à la Maison Centrale doublé de ses dix ans de détention au tristement célèbre camp Boiro, le prévenu pouvait refuser d’acheminer les prétendus médicaments s’il n’avait aucune intention coupable, le substitut du procureur de la République, Lansana Sangaré a demandé qu’il plaise au tribunal, le retenir dans les liens de la prévention du délit de facilitation de circulation et de consommation de drogue dans un centre détention.


Toutefois, partant du fait qu’il s’agit d’un délinquant primaire et compte tenu de son âge très avancé, Lansana Sangaré a sollicité de larges circonstances atténuantes en faveur de Sékouna Bangoura. Il a demandé seulement la condamnation du vieux cuisinier au temps mis en prison. Une ouverture qui sera exploitée à fond par l’avocat de la défense.


A noter que le trafic de drogue, notamment le chanvre indien, est une pratique courante à la Maison Centrale de Conakry. Des gardes pénitentiaires et leurs complices sont souvent arrêtés et mis à la disposition de la justice par les agents de la BRB et CSP, les deux compagnies de police logées dans la première cour de ce grand centre de détention.


Kovana SAOUROMOU





 

 
Express TV
Guinée: Le premier ministre Mamdy Youla dévoile l'ossature de son gouvernement à 31 ministères!
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Kindia : fin d’un atelier régional sur le leadership et le plaidoyer participatif

Guinée : Douze personnes condamnées à une forte amende pour le saccage de la résidence d’un préfet

Formation des OSC: Formulation et de suivi-évaluation des projets au centre des débats

Construction de la route Coyah - Farmoreah- Frontière de la Sierra-Leone: Avis de passation de marché

La préfecture de Kindia est en deuil : Le général a tiré sa révérence .

Démarrage du projet Souapiti : la population de la sous- préfecture de Bangouya informée et sensibilisée

Gaoual : commandant Manchon Camara, officier militaire, limogé de ses fonctions de sous-préfet de Koumbia

Guéckedou : Des jeunes affichent leur préoccupation pour le développement de la préfecture

Atelier de concertation : la gouvernance locale au centre des débats

Faits divers à Kérouané: pour avoir subtilisé un bonbon, une mère brûle la paume de son enfant

Bannière