Banniere Guicopres janvier 2019

REGIONS

Labé: De nombreux enfants livrés au petit commerce

 Moyenne Guinée
16/6/2020

 

Le mois de Juin est décrété par les Nations Unies comme mois de l’enfant. Cette célébration devrait concourir à l’amélioration de leurs conditions de vie. A Labé, le marché central est inondé par des tout-petits en cette période de covid19. Ces enfants qui sont issus de familles à faibles revenus, investissent le marché pour diverses causes.

Aliou Bah, profite de ce moment pour aider son oncle à écouler ses marchandises.

« Comme je n’étudie pas actuellement, je dois venir pour l’épauler afin qu’il puisse vendre beaucoup. Je fais le tour du marché et parfois même je vais dans les quartiers pour vende mes chaussettes. Mes amis vendent pour eux mais moi je le fais pour mon oncle qui est mon tuteur. Parfois, il me donne 2.000 ou 3.000 fg par jour pour mon transport. Mais je préfère rentrer à pieds pour garder l’argent », a indiqué l’élève de la 4eme année, âgé d’environ 11ans.

Pour Tahirou Sow, de la 7eme année, le commerce se fait autrement « Je viens prendre les chaussettes. Apres avoir vendu, je ramène pour mon patron et il me donne l’intérêt. Par jour, je gagne 10. 000 ou 15 000 francs guinéens. Je revends la paire à 2.500 ou 3.000 et moi je gagne 500 ou plus par paire.

D’autres enfants revendent de l’eau ou des chaussures. On soufre mais cette activité est bonne pour nous parce qu’après, on peut acheter des habits, des cahiers pour nous ou acheter de la salade pour notre famille. C’est une façon d’aider ma maman qui vend de légumes au marché » raconte l’enfant vulnérable rencontré à la remontée du marché Yenguéma Sassé.

Une autre catégorie d’enfants est contrainte par leurs familles de pratiquer le petit commerce « Ma tante me demande de venir revendre de l’eau chaque jour à partir de 13h après avoir mangé. Parfois, j’ai mal à la tête à cause de la charge et le soleil. Mais, je dois faire ce qu’elle demande. Je ramène tout ce que je gagne. Je fais la 5eme année, même au moment des cours je suis obligée de venir vendre de l’eau à partir de 16 heures. Je suis maintenant habituée à faire ça » nous a confié Ramatoulaye Diallo.

A Labé, aucune activité en faveur des enfants démunis n’a été organisée à l’occasion de ce mois célébré pour débattre des souffrances et conditions de vie des enfants.

AGP


 

 
Express TV
L'an 60 de la Guinée: Le président Alpha CONDE et la presse Internationale
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Kankan : une manifestation de femmes tuée dans l’œuf

Mamou/Société : Deux cas de viol sur mineure en moins d’un mois à Niagara !

Politique : La candidature du Pr Alpha Condé soutenue par la convention régionale du RPG

Boké-Politique : 90 mille électeurs ciblés par la révision exceptionnelle des listes électorales

Mamou-Société :Invasion d'hommes et de femmes d’origine sahélienne

Mamou-Politique : Révision des listes électorales dans la région administrative

Kankan: des jeunes menacent d'empêcher la tenue de la présidentielle

Incendie à Kindia: 4 morts et d'importants dégâts matériels (officiel)

Après la mise à sac de la mosquée: l'Imam de Faycal appelle les jeunes wahhabits à en finir avec Nanfo

Nanfo Diaby kidnappé par le préfet à Kankan : pourquoi le mutisme du gouvernement ?

Bannière