Banniere Guicopres janvier 2019

ACTUALITES

Le FMI inquiet du "grave impact" économique d'Ebola en Afrique de l'Ouest

 Economie
28/8/2014

 

Le FMI s'est inquiété jeudi du "grave impact" économique et social du virus Ebola dans trois pays d'Afrique de l'Ouest touchés de plein fouet par l'épidémie, ajoutant étudier le déblocage d'une assistance financière supplémentaire.



"L'épidémie d'Ebola a un grave impact économique et social dans trois pays déjà fragiles d'Afrique de l'Ouest: la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone", a déclaré le porte-parole du Fonds monétaire international, Gerry Rice, lors d'une conférence de presse à Washington.



Le bilan de l'épidémie d'Ebola qui a démarré début 2014 en Guinée a dépassé 1. 500 morts en Afrique de l'Ouest, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), contraignant les pays de la région à prendre des mesures drastiques pour tenter de contenir sa propagation.



"A ce stade, il est évident que la croissance économique va nettement ralentir dans ces trois pays et d'importants besoins de financement risquent de se faire jour", a indiqué M. Rice, assurant que les équipes du Fonds travaillaient "activement" pour évaluer plus précisément l'impact de l'épidémie.

Selon M. Rice, la propagation du virus Ebola risque de faire bondir la pauvreté et d'augmenter "l'insécurité alimentaire" dans la région tout en affectant l'emploi dans le "secteur clé" de l'agriculture.

La Guinée, le Liberia et la Sierra Leone bénéficient déjà tous trois de programmes d'assistance du Fonds dédiés aux pays pauvres mais les experts du Fonds travaillent actuellement pour évaluer quels "financements supplémentaires pourraient être requis", a ajouté M. Rice.

Mi-août, le Programme alimentaire mondial de l'ONU a annoncé qu'il allait étendre ses interventions à un million de personnes en Sierra Leone, au Liberia et en Guinée pour prévenir une crise alimentaire liée à Ebola.

L'OMS a de son côté annoncé un plan de lutte contre l'épidémie de 100 millions de dollars tandis que la Banque mondiale a mobilisé 200 millions de dollars en urgence.

L'épidémie actuelle d'Ebola est la plus grave depuis l'apparition de cette fièvre hémorragique en 1976 dans l'ex-Zaïre (l'actuelle République démocratique du Congo).

Afp


 

 
Express TV
L'an 60 de la Guinée: Le président Alpha CONDE et la presse Internationale
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Vols dans des lieux de culte à N’Zérékoré : sept personnes lourdement condamnées par la justice

Vente illicite des carburants : deux dames interpellées à Keitaya (Dubreka)

N’zérékoré : Des présumés bandits appréhendés par la police

Organisation de la cérémonie de Prestation de serment du Premier Président de la 4ème République : un chef d’œuvre signé Dr Mohamed Diané (Par Abdoulaye Kaba)

Guinée : après les violences à Macenta, le PDG-RDA réclame la suppression des organisations communautaires

N’Zérékoré : heureuse coïncidence pour les victimes de violences faites aux femmes

Viols sur mineures : de nouveaux cas enregistrés à Conakry et Coyah

Reprise des activités commerciales : le maire de N’Zérékoré passe à la vitesse supérieure

Violences électorales à Kankan: Le gouverneur apporte des précisons et rassure les populations

Déclaration du ministère de la citoyenneté et de l'unité nationale: « L’élection est une compétition : OUI AU DÉBAT, NON A L’AFFRONTEMENT »

Bannière