Banniere Guicopres janvier 2019

ACTUALITES

Affaire 13 milliards : Le procureur de la République a requis des peines allant de dix ans à la relaxe

 Economie
31/1/2013

 

Le Parquet de Kaloum représenté par le Procureur de la République, Ibrahima Sory Cissé a requis ce jeudi 31 janvier 2013, dix ans de prison ferme et un million de francs guinéens d’amende contre les nommés Sayon Camara et Ibrahima Sory Condé, respectivement du ministère de l’économie et de la direction nationale du budget. Ces deux cadres qui sont en fuite depuis le déclenchement de cette affaire dite des treize milliards relative à la tentative de détournement de derniers publics à la Banque Centrale de la République, seraient, d’après le représentant du ministère public, coupables des faits de faux en écritures publiques et authentiques.

Contre Saidouba Diakité, planton au ministère de l’Economie et des Finances, il a été requis cinq ans de prison avec sursis et cinq cent mille francs guinéens d’amende. Selon le procureur, cet homme est aussi coupable au même titre que les deux cadres, des faits de faux en écritures publiques et authentiques.

Dans la même lancée, Ibrahima Sory Cissé a demandé au tribunal de retenir dans les liens de la prévention de la complicité de détournement de derniers publics, les nommés Mohamed Fofana, chef comptable à la paierie centrale et El hadj Amadou Djouldé Diallo, planton à la direction nationale du trésor et de la comptabilité publique.

Pour la répression, le représentant du ministère public a requis trois ans de prison avec sursis et cinq cent mille francs guinéens d’amende. Contre Maturin Millimono, le parton de Mill Impression, la société a qui on a payé une partie des treize milliards détournés, il a été requis par le procureur de la république, un an de prison avec sursis et cinq cent mille francs guinéens d’amende. Selon Ibrahima Sory Cissé, le prévenu est coupable de l’infraction de recèle de fonds publics aux vues de ses agissements.

En faveur d’Ousmane Camara, Payeur général, Balla Moussa Mara, directeur général adjoint de l’agence principale de la banque centrale, il a été requis par le procureur Cissé, la relaxe pour délit non constitué. Pour le représentant du ministère public, il a été établi au débat et confirmé par les témoignages que les deux ne sont coupables d’aucune infraction.

Avant de terminer ses réquisitions, Ibrahima Sory Cissé qui à l’entame a dit que les faits poursuivis ici ont un caractère particulier en raison des montants en jeu, a demandé au tribunal de recevoir l’Etat guinéen, représenté par l’Agent judiciaire, dans sa constitution de partie civile et de l’apprécier à sa juste valeur.

A signaler qu’au paravent, un premier conseil de la partie civile a demandé le payement de cent milliards de francs guinéens pour la réparation de tous les préjudices subits avant d’être contredit par un deuxième qui sollicite une condamnation à un franc symbolique s’il y a lieu de procéder à des sanctions. Ce dernier se disant convaincu que les prévenus n’ont rien et que l’Etat n’a rien perdu.

Au moment où nous mettions cet article en ligne la plaidoirie des avocats étaient en cour.
A suivre...

Un compte rendu de Kovana Saouromou

 

 
Express TV
L'an 60 de la Guinée: Le président Alpha CONDE et la presse Internationale
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Coyah: en colère contre la banalisation de la (COVID-19) le préfet annonce des mesures draconiennes

Kindia: le secrétaire préfectoral des affaires religieuses et deux autres imans guéris du Covid-19

Dabola : des éléments de l'Union préfectorale des bouchers interpellés

Violences post-électorales à N'Zérékoré: le parquet général de Kankan note 30 morts

Mamou/Faits Divers : 3 viols sur mineures à l'espace d'une semaine

Grave accident de la circulation à Kankan : cinq morts et quatorze blessés

COVID-19 : 4 cas suspects, dont des religieux, à confirmer au centre de dépistage de KIndia

Labé/Faits divers: Arrestation d’un présumé violeur d’une fillette de 7 ans à Tountouroun

Guinée/Covid-19 : première réaction officielle après la réouverture forcée des mosquées à Dubréka, Coyah et Kamsar

Kindia: Les proches du ministre de l’énergie limogé promettent de manifester

Bannière