ACTUALITES


Guinée : d’énormes risques de perturbations planent sur la prochaine année scolaire

6/9/2018

 

Des dispositions sont prises par les acteurs de l’Education nationale pour une année scolaire réussie. Dans cette optique, ils ont proposé au Gouvernement de reporter au 03 octobre la rentrée des classes fixée au 15 septembre. Seul bémol, les discussions autour des points de revendication du syndicat des enseignants sont bloquées.

Les discussions entre les émissaires du Gouvernement et ceux du SLECG, le syndicat des enseignants et chercheurs autour des huit millions de francs guinéens comme salaire de base des enseignants prévues le 04 septembre ont été reportées à une date ultérieure à la demande des syndicalistes qui dénoncent la violation de l’accord d’avril dernier.

Comme si son souhait est l’enlisement de la crise, le Service examens et concours de l’Enseignement supérieur porte plainte contre un des leaders du mouvement syndical à la veille de la reprise de ces négociations en l’accusant d’avoir attribué le PV d’un candidat à un autre. Ce dernier est interpellé, placé en garde-à-vue et déféré devant la justice.

Pour ne pas aggraver la situation, la justice remet le syndicaliste en liberté. Mais en plus de sa remise en liberté, le SLECG exige l’abandon des poursuites contre son premier responsable des communications faute de quoi il n’y aura pas de négociations avec le Gouvernement autour de ses revendications. Ce qui équivaut à la reprise de la grève.

Pour son Secrétaire Général Aboubacar Soumah, ces poursuites judiciaires sont plus motivées par le rôle joué par le sieur Doumbouya dans le mouvement de grève que par la prétendue substitution de PV qui est une pratique courante au sein du Département de l’Education nationale.

Le blocage des négociations entre le Gouvernement et le SLECG autour des huit millions de francs guinéens comme salaire de base des enseignants inquiète élèves et parents d’élèves qui se souviennent encore des grèves qui ont perturbé l’année dernière, le système éducatif.

A rappeler qu’avant les discussions autour des huit millions de francs guinéens comme salaire de base des enseignants, le SLECG a déposé une liste de préalables auxquels le Gouvernement peine encore à accéder.

Kovana SAOUROMOU

 

 
Express TV
L'an 60 de la Guinée: Le président Alpha CONDE et la presse Internationale
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Mandiana à feu et à sang : des jeunes en colère dénoncent les « fausses promesses » du Professeur Alpha Condé

Dubréka : quand l’Etat fout le camp

Mamou: Le Président Condé inaugure la MUFFA et la MC2

Journées de l’élevage à Labé: Les ambitions du Président Alpha Condé pour le secteur

Labé: Un accueil chaleureux réservé au Président Alpha Condé

Dubréka : des femmes dans la rue pour réclamer l’eau et l’électricité

Fria: Le Président Alpha Condé relance les activités de production de l’Usine

Labé: Le procureur dans de sales draps

Guinée : une épidémie de fièvre aphteuse inquiète des paysans

Transports-Guinée : Les quatre ponts de Tanènè remis en état

Bannière