ACTUALITES

Salaires des Enseignants : le SLECG pose de nouvelles conditions avant toute discussion

3/9/2018

 

Sous l’égide de l’Inspection générale du travail, les discussions autour des huit millions de francs guinéens comme salaire de base d’un enseignant ont commencé le mercredi 29 août à Conakry entre le SLECG (Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée) et le gouvernement. Mais durant cette première journée, les débats ont essentiellement porté sur les préalables exprimés par la partie syndicale.

«Depuis le 4 mai denier, nous avons sur la table nos préalables dont l’application fait encore défaut. A cela, nous avons ajouté ce matin deux autres points. A savoir, la poursuite judiciaire des loubards qui ont vandalisé le 8 août dernier le siège du SLECG ainsi que le reclassement au deuxième certificat des enseignants et leur prise en charge effective», a fait savoir dans un premier temps, Mohamed Bangoura de la cellule de communication du SLECG au sortir de la réunion.

En plus de ce qui précède, d’après Mohamed Bangoura, le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée exige le virement des salaires des enseignants engagés en 2017 et 2018 dans les banques.
Le SLECG demande aussi l’engagement à la fonction publique des dix enseignants homologués de l’Université de Kindia qui, depuis plusieurs années, sont en situation de classe.

Aux dires de Mohamed Bangoura, au cours des débats, le secrétaire général, Aboubacar Soumah a longuement dénoncé le département de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique qui continue, comme bon lui semble, à s’immiscer dans les affaires syndicales.
En guise d’illustration selon lui, Aboubacar Soumah a cité les mutations arbitraires d’enseignants pour fait de grève et le retrait de la circulation des bus des enseignants.

Après avoir pris connaissance de leurs préalables, d’après le syndicaliste, le Gouvernement a demandé un délai d’une semaine pour leur répondre.
Président de la séance, l’Inspecteur général du travail Alia Camara s’est félicité du climat de confiance qui a prévalu.

Kovana SAOUROMOU

 

 
Express TV
L'an 60 de la Guinée: Le président Alpha CONDE et la presse Internationale
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Mandiana à feu et à sang : des jeunes en colère dénoncent les « fausses promesses » du Professeur Alpha Condé

Dubréka : quand l’Etat fout le camp

Mamou: Le Président Condé inaugure la MUFFA et la MC2

Journées de l’élevage à Labé: Les ambitions du Président Alpha Condé pour le secteur

Labé: Un accueil chaleureux réservé au Président Alpha Condé

Dubréka : des femmes dans la rue pour réclamer l’eau et l’électricité

Fria: Le Président Alpha Condé relance les activités de production de l’Usine

Labé: Le procureur dans de sales draps

Guinée : une épidémie de fièvre aphteuse inquiète des paysans

Transports-Guinée : Les quatre ponts de Tanènè remis en état

Bannière