ACTUALITES

Lutte contre la criminalité faunique:
Le nouveau code adopté en attend sa promulgation

4/8/2018

 

L'ancien code de protection de la faune sauvage et de la règlementation de la chasse adoptée par la loi L/99/038/AN du 09 Décembre 1999 est devenu caduque suite à la recrudescence du phénomène du trafic international de faune et la corruption qui s'en suit. Pour combler ce vide juridique, l'Assemblée Nationale Guinéenne a adopté au mois de juin dernier le nouveau code.

Selon les conservateurs de la nature, une fois cette nouvelle loi promulguée, elle va contribuer à dissuader les contrevenants afin de pérenniser le patrimoine faunique et des aires protégées en Guinée.

Pour en savoir les motifs de la révision de cette loi, M. Mamadou Saidou Deba Barry, coordonnateur du projet GALF (Guinée Application de la Loi Faunique) a expliqué : « La lutte engagée par la Guinée depuis 1999 contre la criminalité faunique partait de pair avec le code de protection de la faune sauvage. Et la règlementation de la chasse adoptée par la loi L/99/038/AN du 09 Décembre 1999 était en parfaite harmonie avec son temps. Nonobstant le rôle qu'a pu jouer cette loi, elle souffre de limites et aussi d'insuffisances énormes ».

Selon lui, l'ancien code comporte des insuffisances de la faiblesse des peines, l'abandon des parcs nationaux et réserves naturelles, le non-respect de la règlementation en matière de chasse et de gestion des aires protégées, la corruption et la non prise en compte des conventions internationales liées à la faune, notamment la CITES (convention internationale sur le commerce des espèces de faune et de la flore sauvage menacées d'extinction) et l'UICN (union internationale sur la conservation de la nature)

Pour lui, la faiblesse des peines de l'ancien code a fait que le braconnage et le trafic illégal d'espèces sauvages sont devenus un crime organisé et transnational.

Pour lutter efficacement contre toutes les formes de criminalité faunique et de la corruption, il pense que la Guinée à l'image de certains pays de l'Afrique, devrait durcir la loi sur la faune, pour faire face à la menace.

Joint au téléphone, le colonel Layaly Camara, Directeur National des Eaux et Forêts s'est réjoui de l'adoption de ce nouveau code : « Concernant l'ancien code, la gestion de la faune était quasiment dépassée. Il y avait certaines infractions qui n'étaient pas prises en compte. Et, ce nouveau code va certainement résoudre ce vide juridique en matière de ressources fauniques d'une part et de l'autre de la gestion des aires protégées. Nous venons d'envoyer une lettre à la CITES concernant tous les efforts fournis durant ces trois ans où nous avions exprimés la possibilité de voyages d'évaluation sur le terrain ».

« Où nous-mêmes, nous nous rendions au siège de la Cites pour essayer de partager les informations sur ce qui est fait et ce qui reste à faire en vue de solliciter la levée de la sanction dont souffre la Guinée depuis 5 ans. Nous nous réjouissons des avancées significatives enregistrées ces dernières années dans la lutte contre la criminalité faunique ».

A noter que le nouveau code prévoit une peine de 5 ans et une amende de 50.000.000 gnf pendant que l'ancien code prévoyait une peine maximale de 1 an et une amende de 150.000 gnf. Contrairement à l'ancien, dans ce nouveau code, l'importation et l'exportation sont interdites et punis.

En attendant, les activistes de la protection de l'environnement attendent la promulgation de cette nouvelle loi par le président Alpha Condé. Ils pensent que ce nouveau code prend en compte des réalités du moment notamment la grande menace qui pèse sur les espèces animales, des recommandations de la Cites et de l'UICN.

A rappeler que la Guinée a été sanctionnée par la Cites en mars 2013 à cause des importations immenses d'espèces animales protégées qu'elle a eu à faire. Et présentée comme une plaque tournante de la criminalité faunique en Afrique de l'ouest.

A préciser que c'est grâce à des années de rude combat du Ministère en charge de l'Environnement, des Eaux et Forêts, en collaboration avec le projet GALF (Guinée Application de la Loi Faunique) que cette première avancée a été possible.

Aboubacar 2 Sylla in L'Observateur

 

 
Express TV
L'an 60 de la Guinée: Le président Alpha CONDE et la presse Internationale
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Beyla: Vers la matérialisation des travaux de 40 Km de route Lola - N'Zoo

Guinée Forestière : Alpha Condé lance les travaux de la route Gueckedou-Kondebadou long de 35 Km

Grève des enseignants : Le bureau de l'union préfectorale de N'Zérékoré demande la reprise des cours lundi (Communiqué )

Dubréka : deux morts et de nombreux blessés dans une explosion

Tournée du président Alpha Condé en Haute Guinée : Cellou Dalein y voit un début de campagne en vue d’un troisième mandat

MTP: Le président Alpha Condé lance les travaux du projet de construction du Milo et sensibilise la jeunesse de Sanankoro

Guinée: Le 3ème mandat tant redouté

MTP - Le président Alpha Condé sur le chantier de l'axe Kankan-Mandiana

Ouré-Kaba: Communiqué du Gouvernement Guinéen suite à l'accident qui a fait 24 morts...

Guinée : le Gouvernement annonce des mesures en faveur de la réduction des accidents de route

Bannière