Bannière

ACTUALITES

Médias: Violation de la liberté de la presse, la Guinée est mieux lotie

9/11/2017

 

La presse privée traverse des moments difficiles en Guinée. Qu’en est-il ailleurs ? Un petit tour sur le Net nous donne un aperçu de ce qui se passe pas loin de chez nous.

connectionivoirienne.net

Le Syndicat des professionnels de la presse en Côte-d’Ivoire dénonce les « atteintes intolérables » au métier de journaliste.

Déclaration du Syndicat National des Professionnels de la Presse de Côte d’Ivoire (SYNAPPCI) relative à l’arrestation et à la détention de cinq journalistes :

(…) Le Syndicat National des Professionnels de la Presse de Côte d’Ivoire (SYNAPPCI), a été informé, dans la journée du dimanche 12 février 2017, de la convocation, par la brigade de recherche de la gendarmerie nationale, de plusieurs responsables de journaux et des journalistes, aux fins d’être entendus. (…)

Après plusieurs heures d’interrogatoire, tous ces journalistes ont été conduits, manu militari, au camp de gendarmerie d’Agban où ils sont détenus. Selon plusieurs témoins, les journalistes ont été informés qu’ils étaient poursuivis sur instruction du procureur de la république, Adou Richard, pour divulgation de fausses nouvelles, incitation à la révolte. Ces accusations du procureur seraient en rapport avec des articles de presse relatifs à la mutinerie des soldats des forces spéciales de l’armée ivoirienne.

news.abamako.com

Journée presse morte au Mali pour dénoncer l’arrestation d’un journaliste #aBamako

Plusieurs journaux privés maliens observent ce mardi une journée de "presse morte" en réaction à l'arrestation par les services de sécurité, le 6 mars, de Boukary Daou, directeur de publication du journal "Le Républicain".
(…)
Le 6 mars 2013, Boukary Ndaou avait été arrêté par la sécurité d'Etat, dans les locaux du journal, après avoir publié une lettre ouverte adressée par un officier malien, au nom de Touré, protestant contre des "avantages accordés" au chef du comité militaire chargé de la réforme de l'armée malienne.
(…) Les investigations judiciaires sont en cours par les services compétents pour identifier le ou les vrais auteurs de cette lettre supposée ou réelle qui chercherait à "démobiliser notre armée sur le terrain", indique le communiqué.

amnistie.ca

Arrestation de 16 journalistes : la liberté de la presse menacée

Amnistie internationale appelle les autorités des Maldives à veiller à ce que les médias indépendants puissent travailler sans subir de restrictions illégales de leurs activités et à ce que le droit de manifestation pacifique soit respecté. L'arrestation de 16 journalistes qui manifestaient pacifiquement devant le bureau du président à Malé le 3 avril 2016 est une dangereuse atteinte à la liberté d'expression et à la liberté des médias.
(…)
Les journalistes ont été arrêtés en vertu de deux articles du nouveau Code pénal : l'article 532 (résistance ou entrave à un agent des forces de l'ordre ou à un membre du personnel pénitentiaire) et de l'article 533 (entrave à l'administration de la loi ou à une autre fonction gouvernementale). Ces infractions sont passibles d'une amende ou d'une assignation à résidence (ou de peines plus lourdes en cas de récidive).

xalimasn.com

Violation de la liberté d’expression en Afrique de l’Ouest : Le Sénégal épinglé
Le Sénégal fait partie des pays où il y a eu violation de la liberté d’expression pendant le premier semestre de l’année 2016. De janvier à juin de cette année, 44 violations ont été enregistrées dans les pays de l’Afrique de l’ouest. Ce constat est du rapport semestriel de Media foundation for West Africa parvenu à la rédaction hier, lundi 19 septembre.
Un cas d’arrestation suivi de détention arbitraire a été enregistré dans le premier trimestre de l’année 2016 au Sénégal. Il fait partie des 44 violations recensées dans l’ensemble des pays de l’Afrique de l’Ouest. Avec 9 cas, le Nigeria a enregistré le plus grand nombre de violations des droits à la liberté d’expression. Il est suivi du Ghana (8) et de la Guinée (5). Pendant ladite période (Janvier-Juin 2016), 44 incidents et violations des droits à la liberté d’expression sont recensés. Le rapport de la foundation Media for West Africa indique quand même une réduction de 41% sur les 75 incidents enregistrés à la période de l’année dernière.
Bien qu’une baisse soit notée, le manque de réparation pour presque toutes les violations enregistrées est inquiétant, selon le rapport. Sur les 44 violations des droits à la liberté d’expression, une seule a reçu un remède, en l’occurrence l’arrestation et le procès des 18 personnes dans l’affaire du meurtre du journaliste guinéen, El Hadj Mohamed Diallo, ajoute le document. (…)

Sud Quotidien

 

 
Express TV
Guinée: Le premier ministre Mamdy Youla dévoile l'ossature de son gouvernement à 31 ministères!
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Formation des OSC: Formulation et de suivi-évaluation des projets au centre des débats

Construction de la route Coyah - Farmoreah- Frontière de la Sierra-Leone: Avis de passation de marché

La préfecture de Kindia est en deuil : Le général a tiré sa révérence .

Démarrage du projet Souapiti : la population de la sous- préfecture de Bangouya informée et sensibilisée

Gaoual : commandant Manchon Camara, officier militaire, limogé de ses fonctions de sous-préfet de Koumbia

Guéckedou : Des jeunes affichent leur préoccupation pour le développement de la préfecture

Atelier de concertation : la gouvernance locale au centre des débats

Faits divers à Kérouané: pour avoir subtilisé un bonbon, une mère brûle la paume de son enfant

Kérouané : Manifestation contre la dégradation très poussée des routes d'accès à la préfecture

Contrôle citoyen : le PASOC poursuit son offensif à Siguiri

Bannière