Bannière

ACTUALITES

Bah Oury charge Cellou Dalein au Tribunal de Dixinn : « Quand je suis arrivé au siège , j’ai senti une forte odeur de drogue.»

11/10/2017

 



A la barre du tribunal de Dixinn, le lundi 09 octobre 2017, Amadou Oury Bah connu sous l’appellation de Bah Oury a accusé Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG (union des forces démocratiques de Guinée), en plus d’être le principal commanditaire de la tentative d’assassinat dont il a été victime le 05 février 2016, au siège du parti, d’y avoir cautionné la consommation du chanvre indien (drogue à base d’herbe).

« Quand je suis arrivé au siège vers 16 heures, j’ai senti une forte odeur de drogue. Ça se fumait partout dans l’enceinte du siège. Beaucoup de jeunes qui s’y trouvaient étaient porteurs d’arme blanche. Tout se passait devant Cellou puisqu’il y est arrivé avant moi. Il n’a rien fait pour les empêcher. C’est donc clair qu’il était consentant», a déclaré le premier vice-président de l’UFDG exclu du parti.

La présence massive de jeunes portant des armes blanches et fumant du chanvre indien au siège de l’UFDG où des choses pareilles ne se doivent pas, pendant qu’il était annoncé sur les lieux, prouve à suffisance, selon Bah Oury que élimination physique était à l’ordre du jour de la réunion du bureau exécutif sous la présidence de Cellou Dalein.

Bah Oury en marre de voir Cellou Dalein présider la formation politique qu’il aurait fondé, ne s’est pas limité aux accusations de tentative d’assassinat et de ‘‘complicité’’ de consommation de drogue contre celui-ci. Il l’a aussi accusé de vouloir ternir l’image du régime du Professeur Alpha Condé en tentant de l’assassiner.

« Le but recherché par ceux qui ne voulaient plus que je reviennent en Guinée, en cherchant à me tuer, était de salir le pouvoir. C’était pour dire par la suite qu’Alpha Condé m’a fait venir pour me tuer. Or si l’on voit bien, c’est Cellou qui a intérêt à me tuer. Ce n’est pas Alpha Condé », a déclaré Bah Oury qui clame toujours qu’il était la personne visée par le tir qui a ôté la vie au journaliste Mohamed Koula Diallo.

Bah Oury a aussi affirmé que toutes les morts de militants de l’UFDG ne sont pas l’œuvre des forces de l’ordre mais occasionnées par Cellou Dalein qui en fait toujours à sa tête. Il a cité l’exemple de Zakariaou Diallo. En 2011, ce dernier ne serait pas mort, selon lui, si Cellou avait compris son conseil de ne pas être accueilli après quelque mois d’absence au pays comme s’il était le président élu.

Kovana SAOUROMOU


 

 
Express TV
Guinée: Le premier ministre Mamdy Youla dévoile l'ossature de son gouvernement à 31 ministères!
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Kindia : fin d’un atelier régional sur le leadership et le plaidoyer participatif

Guinée : Douze personnes condamnées à une forte amende pour le saccage de la résidence d’un préfet

Formation des OSC: Formulation et de suivi-évaluation des projets au centre des débats

Construction de la route Coyah - Farmoreah- Frontière de la Sierra-Leone: Avis de passation de marché

La préfecture de Kindia est en deuil : Le général a tiré sa révérence .

Démarrage du projet Souapiti : la population de la sous- préfecture de Bangouya informée et sensibilisée

Gaoual : commandant Manchon Camara, officier militaire, limogé de ses fonctions de sous-préfet de Koumbia

Guéckedou : Des jeunes affichent leur préoccupation pour le développement de la préfecture

Atelier de concertation : la gouvernance locale au centre des débats

Faits divers à Kérouané: pour avoir subtilisé un bonbon, une mère brûle la paume de son enfant

Bannière